Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

11 de fevereiro de 2018

Marche des Malouines (islas Malvinas)


Lien court vers cette page : fishuk.cc/malouines


Ce chant s’appelle Marcha de las Malvinas (Marche des Malouines) et a été composé par Carlos Obligado (paroles) et José Tieri (musique). Il date de 1940 et chante la revendication que fait l’Argentine, depuis le XIX siècle, de sa souveraineté sur les iles Malouines, tout au sud de l’Atlantique. Les Anglais appellent cet archipel « Falkland Islands », tandis que les Argentins l’appellent « Islas Malvinas ». Jusqu’à présent cette marche est jouée dans les écoles et pendant tous les évènements officiels pour la revendication de la souveraineté.

Depuis 2001, on célèbre chaque année la Journée des vétérans et des combattants tombés pendant la guerre des Malouines le 2 avril, date où a commencé la guerre lancée par le dictateur militaire Leopoldo Galtieri en 1982. Mais la création de la chanson est plus ancienne, car en 1939 on a créé le « Comité pour la reprise des Malouines », destiné à ouvrir le débat publique à ce sujet. On a aussi organisé alors un concours de poésie et musique, et début 1941 cette chanson a réussi la dispute. Il va de soi que la marche est devenue très populaire lors de la guerre échouée contre le Royaume-Uni en 1982.

Le général sur l’écran est Galtieri même, qui dit au peuple à la fin de la vidéo : « Si quieren venir que vengan, ¡les presentaremos batalla! » (S’ils [les Anglais] veulent venir, qu’ils viennent ; on va les recevoir par la guerre !). Au début, les gens crient : « ¡El pueblo unido jamás será vencido! » (Le peuple uni ne sera jamais vaincu !). La dictature voulait recouvrer sa popularité dans un temps de crise, mais le conflit a été favorable à Margaret Thatcher, qui a ainsi camouflé les effets récessifs de ses politiques fiscales. Quoique la guerre ait été une tragédie pour les militaires et pour la nation, cette chanson est un des symboles de l’« irredentismo argentino », une idéologie qui prône la souveraineté de l’Argentine sur des territoires disputés avec les voisins.

J’ai extrait le son de cette vidéo qui a aussi des images concernant la Guerre des Malouines et les sous-titres en espagnol. Le discours de Galtieri a été prononcé lors de la déclaration de guerre, la veille de Pâques, et on peut le regarder tout entier ici. Moi-même ai traduit, monté et sous-titré la vidéo, et ci-dessous on peut regarder mon sous-titrage, qui se trouve sur ma chaine Eslavo (YouTube), et lire le poème en espagnol et la traduction française :


____________________


Tras su manto de neblinas,
No las hemos de olvidar.
“¡Las Malvinas, Argentinas!”,
Clama el viento y ruge el mar.

Ni de aquellos horizontes
Nuestra enseña han de arrancar,
Pues su blanco está en los montes
Y en su azul se tiñe el mar.

Por ausente, por vencido,
Bajo extraño pabellón,
Ningún suelo más querido
De la Patria en la extensión.

¿Quién nos habla aquí de olvido,
De renuncia, de perdón?
¡Ningún suelo más querido,
De la Patria en la extensión!

¡Rompa el manto de neblinas,
Como un sol, nuestro ideal,
Las Malvinas, Argentinas
En dominio ya inmortal!

Y ante el sol de nuestro emblema,
Pura, nítida y triunfal,
Brille ¡oh Patria! en tu diadema,
La perdida perla austral.

¡Para honor de nuestro emblema,
Para orgullo nacional,
Brille ¡oh Patria! en tu diadema,
La perdida perla austral.

____________________


Derrière leur voile nébuleux,
Nous ne les oublierons jamais.
« Les Malouines, Argentines ! »,
Crie le vent et rugit la mer.

Pas même de ces horizons
On n’arrachera notre enseigne,
Car son blanc est sur les monts
Et son bleu colore la mer.

Bien qu’absent ou vaincu,
Sous un drapeau étranger,
Il n’y a pas de sol plus cher
Dans le territoire de la Patrie.

Qui, parmi nous, a parlé d’oubli,
De renoncement ou pardon ?
Il n’y a pas de sol plus cher
Dans le territoire de la Patrie!

Que nos idées, comme un soleil,
Rompent le voile nébuleux,
Les Malouines sont Argentines,
Dans un domaine déjà immortel !

Devant le soleil de notre emblème,
Pure, limpide et triomphale,
Que la perle lointaine du sud
Brille sur la couronne de la Patrie.

Pour l’honneur de notre emblème,
Pour l’orgueil de la nation,
Que la perle lointaine du sud
Brille sur la couronne de la Patrie.