Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

18 de fevereiro de 2018

Los Muchachos Peronistas (marche)


Lien court vers cette page : fishuk.cc/peroniste


Aujourd’hui je présente une chanson suggérée par Leonardo Cupertino et qui s’appelle Marche péroniste ou Los Muchachos Peronistas (Les Jeunes/Garçons péronistes), contenant un hommage à Juan Domingo Perón, l’un des plus aimés leaders argentins. Militaire, homme politique et écrivain (1895-1974), il a été le Président de la République de 1946 à 1955 et de 1973 à 1974, et autour de son Parti justicialiste (justicia = « justice » en espagnol) il a rassemblé le mouvement politique le plus influent du pays au XX siècle, basé sur de vastes réformes sociales implantées par le général. Le PJ, parti des ex-présidents Menem et les Kirchner, maintient toujours une force politique considérable.

Cette chanson sous-titrée est l’hymne le plus connu du péronisme, ou « justicialisme », et on suppose qu’elle ait été chantée pour la première fois dans la Maison rose en 17 octobre 1948. On ne sait précisément pas qui en a composé les paroles et la mélodie (bien que certains attribuent les paroles à Rafael Lauría et la mélodie à Vicente Coppola), mais l’enregistrement le plus célèbre, que vous écouterez ici, c’est celui du chanteur Hugo del Carril (1949). Il est probable que la marche ait surgi en 1948, quand on en note les premières mentions, et elle est basée sur deux autres chansons populaires, l’une qui en a prêté les trois strophes (l’insertion « Vive Perón, vive Perón » a aussi un auteur anonyme) et l’autre qui en a prêté le refrain. Dès lors, plusieurs chanteurs l’ont enregistrée, sous des sytles divers. Le titre « premier travailleur » donné à Perón tire son origine d’un discours publique du dirigeant syndical socialiste José Domenech.

Les paroles sont très simples et faciles à traduire dans n’importe quelle langue. Le trait linguistique le plus remarquable est celui appelé voseo de l’espagnol argentin. Dans la langue standard, on utilise (tu) et vos (vous pluriel), mais vos n’est pas un pronom de politesse (fonction exercée par usted(es)). Toutefois, les Argentins ont l’habitude d’utiliser vos pour se diriger à une seule personne, avec les formes verbales correspondantes dans la chanson: sos et valés (dans le standard, sois et valéis). J’ai extrait le son de cette vidéo, et les paroles en espagnol et le récit historique sont de la Wikipédia espagnole. Regardez ci-dessous le sous-titrage, qui se trouve sur ma chaine Eslavo (YouTube), et lisez le poème en espagnol et la traduction française :


____________________


1. Los muchachos peronistas,
Todos unidos triunfaremos,
Y como siempre daremos
Un grito de corazón:
¡Viva Perón, viva Perón!

Por ese gran argentino
Que se supo conquistar
A la gran masa del pueblo,
Combatiendo al capital.

Estribillo:
¡Perón, Perón, qué grande sos!
¡Mi general, cuánto valés!
Perón, Perón, gran conductor,
Sos el primer trabajador.

2. Por los principios sociales
Que Perón ha establecido,
El pueblo entero está unido
Y grita de corazón:
¡Viva Perón, Viva Perón!

Por ese gran argentino
Que trabajó sin cesar
Para que reine en el pueblo
El amor y la igualdad.

(Estribillo)

3. Imitemos el ejemplo
De este varón argentino
Y siguiendo su camino
Gritemos de corazón:
¡Viva Perón, Viva Perón!

Porque la Argentina grande
Con que San Martín soñó
Es la realidad efectiva
Que debemos a Perón.

(Estribillo)

____________________


1. Nous, les jeunes péronistes,
Vaincrons tous ensemble,
Et nous, comme d’habitude,
Crierons du fond du cœur :
Vive Perón, vive Perón !

Pour ce grand Argentin
Qui a appris à conquérir
La grande masse populaire,
En combattant le capital.

Refrain :
Perón, Perón, que tu es grand !
Mon général, tu es valeureux !
Perón, Perón, leader superbe,
Tu es le premier travailleur.

2. Autour des règles sociales
Que Perón a établies
Tout le peuple se rassemble
Et crie du fond du cœur :
Vive Perón, vive Perón !

Pour ce grand Argentin
Qui a travaillé sans cesse
Pour que règnent chez nous
L’amour et l’égalité.

(Refrain)

3. Imitons l’exemple
De ce brave Argentin
Et, en suivant son chemin
Crions du fond du cœur :
Vive Perón, Vive Perón !

Car l’Argentine grandiose,
Le vieux rêve de San Martín,
C’est une réalisation réussie
Grâce aux efforts de Perón.

(Refrain)